Un peu d’histoire


Avant d’étudier le maïs qui formera le pop-corn, il est important de remonter à sa source. En effet , si les découvertes récentes ont permis de prouver que le premier plant de maïs est apparu il y a plus de sept mille ans, c’est à Guila Naquitz, au Mexique, que les premiers épis, datant de -4200, ont été retrouvés.

A cette époque, les épis étaient plus petits et ne comportaient que cinq à douze grains, contre plus de cinq cents aujourd’hui. Ils étaient appelés Théosinte, un banal maïs sauvage. En 1492, le maïs est découvert par Christophe Colomb. Celui-ci le nomme alors ‘’blé d’Inde’’, persuadé que les côtes sur lesquelles il a accosté sont celles d’Inde et non d’Amérique. En 1612, les français découvrent le pop-corn chez les Iroquois qui le font cuire dans des poteries chauffées. Une légende raconte même que, le 15 octobre 1621, les indiens d’Amérique offrirent aux colons anglais du maïs soufflé pour le diner de Thanksgiving.

 

Pourquoi les Amérindiens faisaient-ils cuire le maïs, le transformant en pop-corn?


En vérité, les croyances des différents groupes ethniques amérindiens se rejoignaient sur certains sujets. Pour le maïs, elles présentaient presque toutes cette similitude : le pop-corn était habité par des esprits. Ceux-ci, paisibles et habituellement bienveillants pouvaient se montrer dangereux si l’on détruisait leur habitat. Les Indiens cuisaient donc le maïs pour chasser les esprits et le manger sans craindre leur colère. Il était également utilisé comme ornement.





Le maïs était vénéré par les mayas qui voyaient en cette plante la représentation du soleil et leur père à tous. Selon les croyances mayas, le monde aurait été créé trois fois. La première fois, le monde et l’homme, faits d’argile, ont été détruits par une inondation. Le deuxième monde fut détruit par une grande pluie ; l’homme était fait de bois. Seule la troisième tentative réussit, l’homme était fait de maïs...d’où la vénération des mayas envers cette plante.  D’autre part, les aristocrates mayas façonnaient la tête des nouveau-nés en forme d’épis ou de grain de maïs grâce à des planche de bois qui comprimaient les os encore souples (voir photo ci-dessus).



C’est Christophe Colomb qui amena le maïs en Europe. Il devint au fur et à mesure de plus en plus consommé. On commença à le cultiver en grande quantité aux USA dès le XIX eme siècle, et il devint un élément de base de l’alimentation américaine (un peu comme le blé en France). Son évolution au fil des siècles a été impressionnante: plusieurs variétés ont été créés, les échanges commerciaux se sont multipliés et il a peu à peu prit une place importante dans notre alimentation. Le maïs représente aujourd’hui 21% de notre alimentation, en moyenne.


Théosinte

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×